A quoi pêcher le gardon 2

A quoi pêcher le gardon

Le gardon est un poisson grégaire résidant en bancs composés de temps en temps d’un chiffre important d’individus de proportion semblable. En visibilité de prédateurs, les bancs de gardons deviennent plus denses et plus vifs. Seuls les gros spécimens vivent en solitaire et préfèrent demeurer à l’écart. Le gardon niche le plus souvent dans des emplacement pleines de végétation aquatique. Il a une certaine préférence pour les eaux sereins, mais peut s’adapter à divers types de milieux aquatiques : canaux sombres, étangs urbains, rivières rapides, grands réservoirs. Viello, il peut supporter la dégradation et les dégradations de son cadre et peut en outre s’acclimater dans les océans saumâtres. Par ailleurs, c’est un poisson qui se méfie de tout raffut. Concernant ses activités, le gardon a tendance à se balader dans toute la colonne d’eau en fuyant ses prédateurs.

Le gardon est un joli petit poisson

A quoi pêcher le gardonOn peut alors pêcher à plus de 13 mètres du bord en utilisant d’immenses cannes en carbone. Mais pour prendre des gardons dans un cadre normal, une canne de 4 ou 5 mètres suffit longtemps. Il faut surtout soigner l’amorçage et la fabrication de la ligne.

À l’exception des plans d’eau très oxygénés, on peut rencontrer le gardon dans quasiment tous les types d’eau : mare, étang, rivière. C’est une espèce de poisson très connue qui se rencontre en tout lieu en france et dans quasiment toute l’europe. Les meilleures saisons pour sa pêche sont l’automne et le printemps. Pendant la saison hivernale, le gardon mord moins et a tendance à atteindre le fond. En été, il apprécie avoir à se déplacer à mi-profondeur, et grimper vers la surface tôt le matin et tard le. La technique la plus moderne pour le capturer est la technique de la pêche au coup. Pour ce qui est des esches préférées du gardon, il y a les vers de vases, les pinkies, mais aussi les graines .

0. 20gr par mètre d’eau est en théorie la règle lorsque les conditions sont  normales , c’est-à-dire lorsque la surface est peu agitée. Mais pour piéger le gardon, il faut souvent doubler les aguichages, tantôt verticaux, tantôt latéraux. Et avec une seule ligne, les alternatives sont faibles. Certains me exigent souvent pourquoi détenir tant de montages d’avance et autant de kits au bord de l’eau et bien justement c’est pour pêcher  juste  au gré de la partie. Sans chuter dans les travers des compétiteurs, une canne et deux kits de rechange sont idéaux. Ils permettent de grimper ce poids de théorie d’origine ainsi qu’une ligne très légère au cas où le poisson vient gober à la descente de l’esche et une autre beaucoup plus lourde au cas où il faut un maximum de fixité. Je prépare donc un panel de lignes de pêche au coup allant de 0. 20gr en 0. 20gr. Au-delà de cela, ce que je veux dire, c’est, ne lésinez pas sur votre préparation. Les parties de pêche se gagnent souvent d’abord à la maison  !

Le gardon se pêche au coup

Comparatif A quoi pêcher le gardonUne composition culinaire simple pour le gardon est d’utiliser pour moitie de chapelure rousse. Sur un autre problème mais au sein de la même thématique, lire comment pêcher la truite au leurre. La deuxième moitie est composée de farine de chènevis, de coriandre, de coprah et de pv1 ( un produit collant ). La quantité de ce dernier dégage augmente lorsqu’il y a du commun et de la capacité .

Comme tous les autres poissons, la participation de nutrition du gardon durant l’hiver est énormément réduite. Les gardons chassent peu, se déplacent peu, bref, économisent leur production d’énergie dans une eau froide présentant peu de nourriture à se mettre sous la dent. Ces derniers préfèrent se regrouper dans les océans les plus caniculaires qu’ils trouvent, que ce soit des bras décés, darses ou partie les moins profondes des rivières. Ainsi, au moindres rayons du soleil, ils se trouveront dans les emplacement qui se réchauffent le plus rapidement et redeviendront rapidement actifs. Comme ils se dépensent peu, il faut en outre connaître le fait qu’ils seront moins affamés dans les océans sereins que dans les océans présentant un commun. Pour finir, lors d’une pêche du gardon durant l’hiver, il ne faudra pas oublier que celui-ci présente un comportement baladeur semblable à celui du chevaine et que les deux espèces peuvent cohabiter dans la partie pêchée.

L’équilibrage est impératif. Il ne faut pas oublier qu’à la maison, il n’est pas possible d’avoir un travail excellent. Pourquoi  ? Et bien en toute simplicité, la densité de l’eau n’est pas la même dans un pot quelconque qu’en milieu naturel. J’équilibre donc mes flotteurs de pêche au coup au ras de l’antenne et place plusieurs plombs cylindriques ( des styl n°14 ) au-dessus de ma plombée principale jusqu’à recevoir le résultat souhaité. Un flotteur de pêche au coup pour le gardon doit selon moi être complet à mi-antenne. Si le flotteur vient à couler au bord de l’eau, je n’ai plus qu’à retirer le surplus. Ce ne sont que quelques milligrammes de plombs, mais aussi quelques millimètres d’antenne de plus ou de moins qui peuvent faire toute la différence sur des pêches au coup de gardon.

Pêcher le gardon

Concernant le choix du flotteur pour la pêche au coup du gardon, je n’utilise que 3 formes en fonctionnalités de l’organisation de la surface et de la distance de pêche comme je l’ai expliqué dans un précédent article. En fonction de la facilité de la pêche et de la visibilité, je vais en revanche modifier la qualité de l’antenne ( plastique, fibre ) et son dimension. Voila pourquoi il est bon de détenir un panel de exemplaires préparés avant. Lors de la conception du assemblage des lignes de pêche au coup, j’équipe toujours les quilles de trois gaines matière silicone de qualité elles aussi. C’est un détail que beaucoup négligent et toutefois une gaine qui se fend et il faut remplacer tout le assemblage. Je prends en outre soin de laisser dépasser la dernière au bas de la quille d’un bon centimètre ce qui réduit énormément les emmêlements ( ce phénomène de vrillage lorsque vous ramenez ou déposez trop vite votre ligne, je suis sûr que vous savez de quoi je parle j )

Appartenant à le domaine des cyprinidés, le gardon est un poisson de faible taille qui mesure en moyenne de 15 à 20 cm. Son poids moyen est de 200 g, mais il est plutôt commun d’apercevoir un spécimen atteignant le kilo. Sa tête est assez petite et sa s’obstrue de longueur réduite est commandée en direction du haut. Il a un corps mince de teinte argent, un dos verdâtre moyennement bombé ainsi qu’un ventre blanc avec des reflets dorés. Les aines sont en outre argentés avec des reflets dorés. Le gardon possède une nageoire caudale assez svelte de teinte rougeâtre, une nageoire dorsale et des nageoires ventrales positionnées sur le même axe. À noter que ses nageoires pectorales ( grise ), dorsales et anales ( orange rougeâtre ) sont munies de rayons mous.

Notez une ancienne méthode  : la pêche au chènevis. Cette petite graine est un adorant à gardon. Elle présente le bénéfice de faire intervenir les gros spécimens de gardon, tout en éloignant les brèmes. La plupart du temps, les pêcheurs qui se focalisent sur le gardon ne veulent pas que les brèmes envahissent le coup. Il faut amorcer avec des graines cuites à l’eau bouillante pendant plusieurs jours. On revient ensuite pêcher au petit matin, et on place une graine de chènevis cuite sur son hameçon. Il faut aguicher par de petits mouvements du scion, soulevant délicatement le bouchon et donc la graine située plus bas.

En pratiquant ainsi, le gardon est évidemment pris en bordure de gueule. Cela permet de remettre ses nombreuses prises à l’eau. Notez qu’une pêche d’une centaine de gardons est un travail déjà décent mais qu’on peut atteindre souvent lorsqu’on pêche sans difficulté sur une bonne partie .

A quoi pêcher le gardon
Votez