A quoi pêcher l'anguille 2

A quoi pêcher l’anguille

Dans les canaux ou les étangs où il y a beaucoup d’anguilles, nous pouvons les pêcher à la ligne flottante en amorçant avec des vers de terre ou des vers de terreau coupés. Pour vous aider la tâche, il y a des ciseaux à plaques diverses .

Présentation de l’anguille

A quoi pêcher l'anguillePoisson à la fois mystérieux et légendaire, l’anguille fait partie des plus grands migrateurs. Ses périples et conditions de duplication ne sont, à ce jour, pas encore complètement élucidés. Néanmoins, il ressort de certaines études que l’anguille se reproduit et naît dans un seul et unique et unique endroit : la mer des sargasses située au sud de la floride. Ensuite, les larves aidées par le commun traversent 6000 km en 3 ans pour atteindre les côtes européennes. Durant ce périple, elles se transforment en civelles, transparentes, elles mesurent quelques centimètres à peine. Devenues anguilles, certaines vont vivre en eau douce mais d’autres préfèrent l’eau marine. Toutefois, cette espèce dite catadrome vit le plus fréquemment, en eau douce, se reproduit en mer et y décède. La répartition géographique de l’anguille s’étend sur une surface de 90 000 km². Dispersée dans la majorité des mers tropicales et tempérées du globe, abondante dans tous les cours d’eau douce, on la trouve de l’islande à la mer noire en passant par les mers baltique et méditerranée.

Vous prendrez du sarment dont vous ferez une javelle, que vous noüerez par les deux bouts fort au large ; vous le jetterez ensuite dans le fond de l’eau, avec une grosse pierre, ou un pieu, auquel vous l’attacherez, & le laisserez durant une nuit ou deux dans l’eau. Vous n’aurez ensuite qu’à le tirer de l’eau, vous trouverez des anguilles entrelassées dans la javelle prises par les une denture, qu’elles n’auront pû retirer du bois du sarment après l’avoir mordu.

Ainsi équipé, on prospectera sous la canne, les berges profondes. Les anguilles qui mordillent les vers, font tressauter le bouchon et se prennent leurs minuscules une denture dans les fils du coton à repriser. Elles ne lâcheront pas prise avant d’arriver en surface, où le pêcheur les enlèvera prestement pour les faire retomber dans un large et vieux parapluie, ouvert et posé à l’inverse à côté de lui. Comme il n’y a pas d’hameçon, les anguilles s’y décrocheront toutes seules et resteront prisonnières.

Technique ancestrale un peu terminée de mode, la vermée reste cependant le procédé le plus efficace, pour capturer des anguilles. Il faut tout d’abord se une vingtaine de gros vers à tête noire ( lombrics ), qu’on enfilera, les uns derrière les autres, dans le sens de la dimension, au moyen d’une longue aiguille sur du fil en coton à repriser. On obtient ainsi une  aiguillée  de vers aux alentours de un mètre de long, dont on fait une pelote en l’entourant autour de ses doigts. Il ne reste plus qu’à attacher cette grouillante masse de vers, autour d’un plomb, au bout d’une forte ligne attachée au bout d’un résistant jet de bambou.

Pour un amorçage précis, les vers sont déposés précisément sur le coup avec l’aide d’une coupelle. Envisager une ligne assez solide pour extraire rapidement l’anguille avant qu’elle n’aille s’empêtrer dans les herbiers.

Quand pêcher l’anguille

Comparatif A quoi pêcher l'anguilleIl faudra en effet, après le ferrage sortir d’autorité les anguilles, avant qu’elles ne se réfugient dans un herbier, s’enroulent autour d’une branche morte ou ne cherchent refuge dans une anfractuosité de rocher. Sur une autre question mais dans la même thématique, lire également quand pêcher la perche. Un bas de ligne en 30/100 est une nécessité. Comme taille d’hameçon, les n° 6 à 8 conviennent complètement. A manque de vers, des poissonnets morts genre vairon ou petit goujon feront complètement l’affaire. Pour les influentes anguilles, la pêche au vif est de plus très efficace .

Ou pêcher l’anguille

Il y en a qui attachent ces vers à de petits hameçons propres pour les anguilles ; mais alors il faut les couper en deux & les piquer, par le milieu, afin que ces poissons ne puissent les prendre sans s’attraper à ces hameçons ; cette methode est plus sûre que la précédente.

L’anguille est pêchée au chalut, aux nasses et aux lignes. Si la pêche traditionnelle en plombée donne d’excellents résultats, celles au feeder, à la vermée ou bien encore au flotteur font de plus leurs preuves. Néanmoins, l’anguille fait partie des races mises en danger d’extinction, son stock figure par ailleurs sur le listing rouge de l’uicn. Sa pêche est par conséquent très réglementée. Pour qu’il n’y ait pas anguille sous roche, pensez à donner des informations avant de partir en quête de ce fabuleux poisson.

La pêche au cordeau est rentable dans les emplacement où elle est autorisée. Les anguilles mordent dans la pelote et leurs une denture s’accrochent dans le cordonnet. Il suffit de relever lentement la pelote et de la secouer au-dessus d’un parapluie retourné ou d’un récipient assez très large comme une piscine extérieure d’enfant.

La pêche de l’anguille n’est véritablement efficace qu’à partir de la fin du printemps et jusqu’en automne. Pendant l’hiver et tant que l’eau sera froide, les anguilles se réfugient dans la vase du fond des séances d’eau et des étangs et ne recommenceront à s’alimenter qu’à partir de la mi-avril. Dans les rivières, les anguilles sont surtout actives en été, par les fins de journées torrides et d’autant plus si une crue d’orage a sali l’eau. Comme appât, un gros ver de terre ou lombric, présenté au bout d’une ligne résistant, donnera les meilleurs résultats .

A quoi pêcher l’anguille
Votez